J’ai envie de vous dire merci!

La difficulté quand on a peu d’estime de soi, c’est qu’on a toujours l’impression que ce qu’on fait n’est pas terrible, que les gens ne nous aiment pas, qu’on ne le mérite pas et après un peu plus d’un mois de bloging régulier, j’avais envie de vous dire Merci!

L’origine de ce blog
A l’origine, ce blog est né d’une envie d’exprimer ce que je ressentais au plus profond de mes entrailles, un besoin de communiquer un malaise que traduit le titre de ce blog. J’avais le besoin de jeter une bouteille à la mer en espérant que quelqu’un s’en saisisse et me porte secours et calme cette amertume.
Ce titre est loin d’être innocent et je le trouve très pertinent en ce qui me concerne.

Un blog pour être soutenu ? Pas seulement!
Sur la blogosphère, j’ai trouvé un vivier de gens passionnés et qui d’une manière général se donne du soutien et qui est très souvent bienveillante.
J’émets tout de même un bémol sur le fait qu’assez souvent l’écriture sur un blog est vécu comme un exutoire et je ne suis pas certain que la colère (le traditionnel « coup de gueule ») ou la plainte permanente (le Caliméro qui est en nous) permette de vraiment trouver la quiétude.
A mon avis, ça soulage sur le moment mais l’origine de cette souffrance n’est pas pour autant cicatrisée au risque de voir se reproduire certains schémas. Je considère donc le blog perso, intime comme un très bon outil de prise de recul en complément d’un vrai travail sur soi.

D’une manière générale, ça soulage quand des gens répondent en commentaire « J’ai vécu la même chose » ou « J’aurais pu écrire la même chose » car on se sent moins seul, on se sent soutenu et tout particulièrement quand on à l’impression de se foutre à poil sur le net, quand on laisse tomber la carapace qu’on porte depuis des années et qu’on se livre réellement…

 

Combattre ses croyances limitantes
Depuis que je suis gamin, je me suis établi le contrat suivant avec moi-même : « De toute façon, je ne montrerai plus ce que je ressens, car les gens s’en servent pour faire mal! ». Mais quelle connerie! Tout ça à cause de moqueries et d’un manque d’estime de soi certain, j’ai commencé à mettre en place la carapace.
Celle-ci s’est tissée puis endurcie au fil des années jusqu’au point de ressentir un malaise, celui de se considérer comme un imposteur, une dissonance entre ce que je ressentais et comment les gens me percevaient. Depuis cette période, j’ai toujours eu peur qu’on ne m’aime plus si je montrais mes faiblesses (confidences) et mes émotions (mes photos) et vos lectures, vos commentaires me confirment l’inverse. Merci!

Aujourd’hui je me sens honnête avec moi-même et avec les autres et je trouve ça apaisant finalement. Le travail est loin d’être terminé et le chemin sera encore long (la preuve est que ce blog reste anonyme pour le moment ; ) mais je vous avoue que je vis ce travail de publication comme un temps pour moi et ça ne m’apporte que du bien. Alors je vais continuer d’écrire, de publier des photos, de lire, de commenter vos articles, de moins me plaindre, de jouir la vie en silence ou presque.

53 commentaires

  1. bienvenu sur le chemin qui mène à soi-même….et ce que je ressens en lisant ces lignes m’émeut vraiment profondément…il y ici une belle authenticité, des mots qui coulent vers la mer….et une bouteille que je suis ravie d’avoir ouverte..mon esprit curieux aurait d’ailleurs adoré ouvrir une bouteille contenant un message quand j’étais enfant….alors je suis ravie vraiment de découvrir ce message et j’ai envie de te t’offrir en cadeau de bienvenu sur mon blog ce magnifique texte de charlie chaplin

    Aujourd’hui je partage avec un vous un magnifique texte de Charlie Chaplin. Un grand monsieur !

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai compris qu’en toutes circonstances
    J’étais à la bonne place, au bon moment
    Et alors, j’ai pu me relaxer
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    ESTIME DE SOI

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai pu percevoir que mon anxiété
    Et ma souffrance émotionnelle
    N’étaient rien d’autre qu’un signal
    Lorsque je vais à l’encontre de mes convictions
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    AUTHENTICITE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai cessé de vouloir une vie différente
    Et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
    Contribue à ma croissance personnelle
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    MATURITE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai commencé à percevoir l’abus
    Dans le fait de forcer une situation ou une personne
    Dans le seul but d’obtenir ce que je veux
    Sachant très bien que ni la personne, ni moi-même ne sommes prêts
    Et que ce n’est pas le moment
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    LE RESPECT

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai commencé à me libérer
    De tout ce qui n’était pas salutaire
    Personnes, situations
    Tout ce qui baissait mon énergie
    Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    AMOUR PROPRE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai cessé d’avoir peur du temps libre
    Et j’ai arrêté de faire de grands plans
    J’ai abandonné les mégaprojets du futur
    Aujourd’hui, je fais ce qui est correct
    Ce que j’aime
    Quand ça me plaît et à mon rythme
    Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle
    SIMPLICITE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison
    Et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé
    Aujourd’hui, j’ai découvert
    L’HUMILITE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir
    Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe
    Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et ça s’appelle
    PLENITUDE

    Le jour où je me suis aimé pour de vrai
    J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir
    Mais si je la mets au service de mon coeur
    Elle devient un allié très précieux
    Tout ceci est …
    SAVOIR VIVRE

    Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter
    Du chaos naissent les étoiles.
    :

    1. Merci beaucoup Sandra🙂 Tu gagnes l’award du plus grand commentaire sur ce blog! Tu vois, il faut revenir car en plus tu gagnes des prix aussi inutiles qu’essentiel.
      Ce texte est une référence et il raisonne chez beaucoup de gens et j’apprécie d’autant plus le fait qu’à la lecture d’un de tes premiers articles sur ce site, tu veuilles le partager avec moi. Ca me touche beaucoup.
      Mais je réclame un autre cadeau (car il reste une part d’enfant capricieux en moi). Pourquoi un autre cadeau ? Bah tout simplement parce que j’ai ouvert ce blog avec cet article cf. ici : https://commeunebouteillealamer.wordpress.com/2012/09/19/un-jour-peut-etre-je-finirai-par-m-aimer/
      Merci encore et bienvenue à toi aussi😀

      1. ah là là quelle jolie synchronicité le cadeau viendra j’écouterai plus attentivement la mer et je reviendrai vers toi !

      2. Plus que la mer, c’est tous les éléments🙂 @bientôt

  2. Bonsoir

    J’aime bien tout ce que tu écris,
    Cela m’aide dans ma vie quotidienne qui n’est pas facile,
    Bien que je fais tout pour me la rendre simple,
    C’est plutôt au niveau psychologique que çà merde🙂
    Je suis quelqu’un de solitaire depuis toujours,
    Bien que cela ne m’a pas empêcher d’avoir un mari et des enfants et de mettre consacré entièrement à eux…..
    Bref! ce que je veux dire est que depuis que j’ai choisi de vivre enfin ma vie et
    Bien sûr à faire un travail sur moi prioritairement.
    Je confirme chaque jour cette prise de conscience,
    Mais j’ai dû mal à l’exprimer, j’ai choisi d’ouvrir un blog pour mettre mes écrits sur quelque chose de concret en espérant devenir meilleure.
    Depuis 18 mois j’évolue très rapidement, car m’étant toujours tût toutes ces années,
    Je réussi par l’écrit à me comprendre,
    Je me passionne pour ce que je crois et ton blog et ton enthousiasme m’inspire et m’aide à franchir un cap actuel délicat.
    Alors je te remercie de me redonner le sourire…

    J’ai tendance à me renfermer sur moi même pour justement ne pas faire de mon blog un exutoire,
    et j’avoue que j’arrive à être sans doute incohérente car je ne veux pas me dévoilé.

    Je suis quelqu’un à l’extérieur de chez moi très enthousiaste et j’aide grâce à mon travail à rendre les gens heureux et j’adore çà. D’ailleurs en vacance forcer la semaine prochaine je sais qu’il va falloir que je me secoue à sortir de chez moi………Mais bon !!!

    Désolé de me servir de ton espace pour une séance de déballage🙂
    Mais bon tout cela pour te dire d’une manière que j’aurai dû faire court que je te remercie pour tes textes.
    Merci
    Bonne soirée
    Valérie

    1. De rien Vicky, si mes réflexions permettent à d’autres de s’ouvrir, de partager et d’évoluer, ça me fait du bien aussi🙂
      Tu es la bienvenue pour continuer à partager ça ici🙂

  3. la carapace, je connais.. pas facile une fois bien ancrer de la faire tomber..

    1. Commence par l’effriter😉

Balance ta bouteille ou un simple commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Michaël Tartar

Réflexions et commentaires personnels sur l'Internet

Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

Ripple Effect Group

Be smart. Get social. Do business.

Casting Sauvage

Le blog d'une quadra canon & décomplexée qui cherche le love en milieu urbain.

Le blog de Philippe Silberzahn

Innovation, entrepreneuriat, surprises stratégiques et ruptures: L'incertitude nous rend libres

LEOFOLD LOIC

Creative Management Alchimist

ELaurentPollen

W # | Work Differently

%d blogueurs aiment cette page :